ANI, ACS, double peine ?

Le gouvernement a décidé de revoir le fonctionnement de l’ACS pour permettre à un plus grand nombre de personnes d’en bénéficier. L’idée est louable, bien entendu. Mais la mise en pratique ne risque-t-elle pas non seulement de manquer son objectif, mais encore de bouleverser encore un peu plus un secteur d’activité fort secoué par la montée en charge de la généralisation des complémentaires d’entreprises ?

Le gouvernement a décidé de revoir le fonctionnement de l’ACS pour permettre à un plus grand nombre de personnes d’en bénéficier. L’idée est louable, bien entendu. Mais la mise en pratique ne risque-t-elle pas non seulement de manquer son objectif, mais encore de bouleverser encore un peu plus un secteur d’activité fort secoué par la montée en charge de la généralisation des complémentaires d’entreprises ?

 
Nos articles sont réservés aux abonnés
Vous êtes abonné ?

Connectez-vous en utilisant ce formulaire.

  • Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe en cliquant sur le bouton vert du formulaire (mot de passe oublié)
  • Après connexion, vous pouvez accéder aux données de votre compte, en cliquant dans le cartouche situé en haut et à droite de votre écran, sur ordinateur et tablette, en bas de page sur smartphone)
Pas encore abonné ?

Vous pouvez souhaiter :

L'auteur

L'article

  •   2 mm
  • Publié le 4 mai 2014
  • Dépèche n°12062

pastille cfc

Le contenu de cette dépêche est la propriété de son auteur et du Fil-Social. Toute reproduction, par tous moyens, est soumise à une déclaration auprès du Centre Français de la Copie.

Se connecter au site
Mémoriser?

Rechercher sur le site

Nous contacter

Vos coordonnées
Nom
Prénom
Email
Téléphone
Structure
Votre message